bookmark dashboard headset_mono phone
Retour au blog

L'Histoire des GAFA

Depuis plus de 20 ans, nous sommes quotidiennement entourés par ces quatre entreprises. 

Les GAFA représentent l’un des groupes les plus puissants de l’économie mondiale. Ces lettres correspondent à l'acronyme des géants du domaine numérique, du “Web” : Google, Apple, Facebook, Amazon. Ces quatre grandes firmes américaines ont été créées entre le dernier quart du 20ème siècle et le début du 21ème siècle.

On trouve à ces quatre entreprises quelques caractéristiques en commun qui expliquent pourquoi elles sont réunies sous cet acronyme. Cependant, elles offrent des produits et services bien distincts. Alors quelle est la raison de les avoir regroupé ? Ces géants du Web sont premièrement reconnus par leur taille et leur présence géographique ultra développée. En effet, ils sont particulièrement présents sur les marchés américain et européen. Depuis des années, ils ont réussi à influencer l’économie, la politique et la société en créant “des mondes à travers le monde.”

Connaissez-vous leur histoire ? Nous vous proposons de découvrir le chemin de chacune de ces quatre puissances américaines du monde numérique !

Google

Les débuts

Tout débute en 1995, quand Larry Page (22 ans) et Sergey Brin (21 ans) se rencontrent à l’Université de Standford aux Etats-Unis. À cette époque, ils sont encore étudiants. Ce n’est qu’un an plus tard qu’ils décident de lancer leur projet, venants tout juste d’être diplômés. Leur idée ? Créer leur propre moteur de recherche. Le nom de Google est adopté en 1997. Mais d’où vient cette idée de nom ? La source est très intéressante car le terme est inspiré du chiffre 1 suivi de 100 zéros, appelé en anglais “Googol”. La signification de ce terme représente l'ambition de Page et Brin. En effet, ils souhaitaient créer un moteur de recherche qui accueillerait un volume d'informations gigantesque.

C’est le 4 septembre 1998 que se crée de manière officielle la société Google Inc. La puissance de l’entreprise s'agrandit chaque jour et finit par compter quelques mois plus tard en février 1999, huit salariés. De ce fait, Google s’installe en août dans le quartier de Moutain View en Californie, dans des bureaux plus adaptés à leur croissance.

La croissance des années 2000

Les années 2000 représentent pour Google une montée en croissance inégalée dans l'histoire du Web. L'entreprise effectue ses premiers grands lancements. En juin 2000, ils signent un partenariat avec “Yahoo!” et possèdent déjà plus d’un milliard d’URL dans leur index. Ils lancent ensuite plusieurs services uniques pour démontrer leur innovation, notamment auprès des professionnels : en octobre 2000 ils inaugurent leur premier service Adwords. Puis en décembre, est mis en place une toute nouvelle fonctionnalité qui rend beaucoup plus pratique son utilisation :  les utilisateurs ne sont plus obligés de passer par la page d’accueil de Google pour taper leur requête. La barre d’outil où les URL apparaissent est directement utilisable, ce qui est vu comme une grande amélioration. Deux ans plus tard, Google ne cessera d’émettre de propositions et introduira Google Actualités et Froogle qui deviendra Google Shopping. Encore une avancée pour les professionnels opérant sur Google. Et les résultats sont bel et biens représentatifs de leur succès puisqu’en 2004, Google passe à plus de 6 milliards d’entrées et compte plus de 800 salariés.

Toujours en quête de nouveautés

La deuxième moitié des années 2000 tourne principalement autour de nouveautés et d’améliorations de leurs services. En février 2005, une nouveauté très originale est très bien accueillie par les internautes. Ils inaugurent un service d’itinéraires : Google Maps.

Par la suite, Google ne s'arrête pas à de “simples” propositions de services originaux auprès du grand public et s’investit encore davantage dans le succès des professionnels. Notamment en novembre 2005 est lancé Google Analytics, outil majeur qui permet de mesurer et d’analyser toutes les campagnes effectuées sur ce moteur de recherche.

Google possède aussi une branche de recherche et de développement de l'intelligence artificielle nommée “Google IA”. Elle a été créée pour la gestion de ses applications d'intelligence artificielle. Parmi les différentes innovations de Google AI, on trouve le Google Assistant qui est  l’assistant vocal AI pour les appareils Android, le Google Auto ML vision qui est un constructeur de modèles d'apprentissage automatique pour la reconnaissance d'images, et d’autres avancées technologiques grâce auxquelles Google réussit à rafraîchir régulièrement son image. Aujourd’hui, Google représente 711,19 milliards de dollars à la bourse et compte plus de 85 000 employés à travers le monde.

Amazon

La naissance et les choix stratégiques

Nous imaginons que vous connaissez tous le nom du créateur d’Amazon : Jeff Bezos. Il a créé Amazon le 5 juillet 1994 à Seattle. Avec aujourd’hui 25 ans d’expérience, Amazon a littéralement envahi le secteur de l’E-commerce. Avant d’envahir ce domaine de manière générale, Amazon se positionnait sur la vente de livres en ligne.

La signification du nom donné est assez simple. Jeff Bezos voulait que sa marque commence par la lettre A afin d'apparaître en première position dans l’alphabet. Il a choisi le nom “Amazon”, qui fait également référence au fleuve d’Amérique du sud. Il disait qu’il représentait un lieu “exotique et différent”. Derrière ce sens, son objectif était de révolutionner le commerce et de faire passer l’E-commerce du “fantasme à la réalité”.

L’objectif premier : battre la concurrence

Deux ans après sa création, Amazon réussit à rentrer dans la bourse. Les éléments qui ont permis à Jeff Bezos d’arriver si tôt à ce stade sont ses choix stratégiques. L’invention du concept de “la place de marché” où plusieurs vendeurs proposent leurs produits, certaines fois concurrents, s’avère être une stratégie gagnante. C’est de cette façon que Amazon réussit rapidement à rentrer dans la bourse, en 1997.

Cependant, les cinq premières années sont difficiles. L’entreprise de Jeff Bezos a du mal à atteindre les bénéfices. Il réalise de trop importantes dépenses dans le but de s’étendre rapidement. Seulement, l’entreprise subit de grandes pertes d’argent à cause de ventes qui ne suivent pas le rythme. C’est en 2001 que Amazon réalise ses premiers bénéfices, au commencement de la montée d’Internet. À cette époque, l’entreprise d’E-commerce atteint le chiffre d’affaires d’un milliard de dollars.

La révolution avec le Kindle et les drones

Dans les années 2005, Amazon se présente véritablement comme le leader du commerce en ligne. Cette révolution est tellement importante, que l’entreprise rencontre des problèmes avec ses concurrents physiques. C’est le cas de la grande librairie “Barnes & Nobles”. En effet, ils finissent par lancer une procédure judiciaire contre Amazon, leur reprochant de se définir comme la “plus grande libraire au monde”. B&N avait remis les choses en place à sa manière en déclarant que Amazon n’était qu’un « revendeur de livre » et non un libraire. 

En 2007, Amazon révolutionne le marché du livre et propose de le rendre digital. Il lance alors son propre lecteur de livres numériques : le Kindle, qui se présente aujourd’hui comme le pilier du marché de l’e-book.

En 2013, Jeff Bezos annonce que Amazon souhaite mettre en place un tout nouveau moyen de livraison. Comment ? Par drone. Les raisons de ce choix reposent sur la question des conditions et frais de livraison. Étant un des plus gros enjeux de l’entreprise, ce projet nommé « Prime Air » est présenté comme une grande avancée. À ce jour, cette idée est confrontée à de nombreux obstacles juridiques. La date de mise en place de ce projet n’est pas encore connue.

Trois ans plus tard, Amazon atteint un chiffre d’affaires extrêmement important. Il y a été estimé à plus de 130 milliards de dollars, en 2016 À cette époque déjà, ce géant du web employait plus de 130 000 personnes dans le monde.

Facebook

Les antécédents du réseau social

Toute l’histoire de Facebook débute en 2003. Le 28 octobre, Mark Zuckerberg étudiant à Harvard  dans le Massachusetts (aux États-Unis), créé le site “Facemash”. Le concept est bel et bien l’ancêtre de Facebook. On y trouve les grandes bases. L’idée est de mettre côte à côte les photos de 2 étudiant(e)s de l’université et de voter pour la plus “hot” des deux. Ce site devient un énorme succès en quelques heures au sein de l’établissement. Mais il est fermé par l’administration de Harvard quelques jours plus tard car Zuckerberg s’alimentait des photos en ligne des trombinoscopes (« face books » en anglais) de l’Université. Suite à cet engouement foudroyant, Zuckerberg réalise la dimension d’une telle idée : un site communautaire qui reflète la vie réelle, où les internautes s’identifient par leur propre identité.

Les premiers pas de Facebook et son évolution fulgurante

Près de six mois plus tard en février 2004, Mark Zuckerberg fait appel à trois amis (Dustin Moskovitz, Eduardo Saverin et Chris Hughes) afin de lancer en ligne un trombinoscope amélioré nommé « The Facebook ». Cette invention sera au départ seulement à destination des étudiants de Harvard. En moins d’un mois, plus de la moitié des étudiants de l’université est inscrite.

La même année, Facebook prend de plus en plus d’ampleur et se retrouve présent dans les  universités de Stanford (Californie), Columbia (New York) et Yale (Connecticut). Très rapidement, le réseau social s’ouvre à la plupart des universités des Etats-Unis et du Canada. Quelques mois plus tard, l’équipe a besoin de bureaux plus grands pour suivre cette progression fulgurante. Les quatre amis décident de déménager et d’établir leur siège social à Palo Alto, en Californie. À cette époque, ils sont actifs dans 30 campus et comptent 150 000 inscriptions.

Un succès international et une entrée à la bourse

Grâce à cette émancipation, Facebook accueille fin 2004 un million d’utilisateurs. Le réseau social atteint un exploit puisqu’il atteint ces chiffres moins d’un an après son lancement.

Par la suite, Mark Zuckerberg tente de proposer des nouveautés d’utilisation. Il souhaite améliorer et rendre encore plus intéressant le concept de communauté sociale en ligne. Le 26 septembre, il lance ainsi ce qu’il a appelé le “Fil d’actualité”, dans lequel les personnes pourront poster des photos, des publications de messages, réagir par des “Likes” (concept lancé en 2009) ou commenter. En continuant dans les nouveautés qu’a apportées Mark Zuckerberg en très peu de temps, on compte le lancement de la discussion instantanée avec le “Facebook Chat” en avril 2008. Grâce à cela, les utilisateurs peuvent se parler en direct.
Deux ans plus tard, Facebook atteint le cap des 500 millions d’utilisateurs. Cet énorme succès fera l’objet en octobre 2010 d’un film. Intitulé The Social Network, Mark Zuckerberg affirme ne pas s’y reconnaître à 100%. Ceci étant dit, le film retraçant l’histoire de la naissance de Facebook prouve la notoriété éclatante du réseau social déjà à cette époque. Un an plus tard en décembre 2011, Facebook atteint les 845 millions d’utilisateurs et explose les records d’inscriptions sur un réseau social en si peu de temps. En février 2012, Facebook annonce son entrée en bourse pour mai et est évalué à 100 milliards de dollars.

Bien que la société ait acquis l’application de partage de photos Instagram pour 1 milliard de dollars, elle est aujourd’hui en déclin et perd en notoriété à cause de son manque d’innovations.

Apple

La naissance d’Apple et ses débuts

Apple naît le 1er avril 1976 dans la maison d’enfance de son créateur, à Los Altos. Steve Jobs n’a que 20 ans, et s’apprête à devenir le fondateur d’un des plus grands géants du web. Le premier objet que créent Steve Jobs et ses deux associés Steve Wozniak et Ronald Wayne est l’Apple II en 1977. Il s’agit du premier ordinateur personnel vendu en grande série. C’est grâce à ce produit qu’Apple fait fortune et lance l’aventure de manière sûre jusqu’à la moitié des années 80.

En 1984, Apple décide de lancer son tout nouvel ordinateur, faisant preuve d’innovation : le Macintosh (ou Mac). Ce produit est le reflet de la marque. Il s’agit d’une série de plusieurs familles d'ordinateurs personnels totalement conçus et développés par Apple. Le premier Macintosh de toutes les séries commence à être vendu le 24 janvier 1984. Le Macintosh remplace l'Apple II comme principal produit d'Apple. Plus tard, la cible à laquelle est destinée les Macintosh s’affinera. En effet, avec ces produits, Apple vise principalement les marchés des professions artistiques, de l'éducation et des particuliers.

Le licenciement de Jobs et les nouveautés originales jusqu’aux années 2000

En 1985, Steve Jobs est licencié d’Apple, sa propre entreprise. Cet événement inattendu est la conséquence d'un conflit avec John Sculley. Celui-ci avait été recruté au poste de directeur général, mais les deux hommes ne partageaient pas les mêmes perspectives pour la marque. Les années qui suivent, les parts de marché d'Apple baissent. Mais huit ans plus tard, Jobs revient à la tête d’Apple. En 1997, il relance le commerce d’Apple et participe à sa réussite mondiale avec la sortie de l'ordinateur grand public “tout-en-un” iMac. Depuis, Jobs a su se démarquer notamment grâce à ses célèbres Keynotes, pour chaque lancement de produit environ deux fois par an.

Puis, de nouveaux produits sont lancés. Apple marque l’histoire du numérique en s’attaquant notamment au monde de la musique. En 2001, Steve Jobs propose le baladeur numérique iPod. L'iPod est aujourd’hui le leader du marché mondial des baladeurs numériques avec plus de 275 millions d'appareils vendus depuis sa création. Apple continue sur cette lancée de nouveaux produits et dévoile fin mars 2007 la première version de l'Apple TV. Il s’agit d’une box permettant la communication sans fil entre un ordinateur et une télévision.

Le décès de Steve Jobs et les records à la bourse

En 2004, on apprend que Steve Jobs souffre d’un cancer du pancréas. Il est alors obligé de renoncer à ses fonctions de PDG le 25 août 2011. Cependant, il reprend les statuts de président du conseil d'administration d'Apple. Tim Cook le remplace en tant que PDG. Steve Jobs décède peu de temps plus tard, le 5 octobre 2011, à 56 ans. Tim Cook aux commandes ne tarde pas à proposer un tout nouveau produit : l’Apple Watch. Elle est présentée en septembre 2014 et se vend l’année suivante à partir de 349 $. L'Apple Watch est une montre connectée qui fonctionne à partir de son propre système d'exploitation “WatchOS”. Cette montre propose différentes fonctions, notamment sportives grâce à son cardiofréquencemètre.

Parmi la famille des GAFA, Apple a battu les records en bourse. En effet, le 20 août 2012, la société américaine enregistre la plus grande capitalisation boursière de l'histoire de la bourse. L’entreprise atteint les 622,10 milliards de dollars, ce qui dépasse le record précédent réalisé par Microsoft (620,58 milliards de dollars en décembre 1999). Enfin, le 3 novembre 2017, Apple touche de nouveaux sommets avec une capitalisation qui dépasse les 900 milliards de dollars.